Les travaux conduits par le comité de pilotage en 2017 ont permis de dégager les orientations suivantes :

 

Axe 1 : faire de la formation un levier pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées, en mobilisant toute l’offre disponible

La politique régionale de formation des personnes handicapées contribue à la qualification des actifs handicapés et vise l’amélioration quantitative comme qualitative de l’accueil et de l’accompagnement des personnes handicapées en formation.

Les priorités sur cet axe portent sur :

  • L’accompagnement de la démarche de progrès engagée auprès des acteurs de l’orientation et de la formation de droit commun ;
  • L’articulation de l’offre de formation spécifique et de droit commun ;
  • Faciliter et sécuriser les parcours de formation des alternants handicapés.

 

Axe 2 : Diversifier les trajectoires d’insertion professionnelle et sécuriser les parcours

Les travaux à mener sur cet axe visent à décloisonner les milieux et dispositifs d’insertion pour favoriser les transitions professionnelles, tout en renforçant les partenariats au bénéfice de certains publics plus fragilisés.

Une attention particulière est portée à ce titre aux thématiques suivantes :

  • Le soutien aux transitions éducation/emploi, privilégiant autant que possible l’accès au milieu ordinaire ;
  • Le développement de la mobilité entre milieux protégé et ordinaire, notamment via l'emploi accompagné ;
  • L’accompagnement adapté de publics éloignés de l’emploi et/ou confrontés à des difficultés spécifiques: personnes souffrant de handicap psychique, de troubles cognitifs, de troubles du spectre autistique…

 

Axe 3 : Renforcer la mobilisation des employeurs privés et publics

Sur cet axe, il s’agit de faciliter et de développer la mobilisation par les employeurs, publics comme privés, de tous les moyens de réponse à l’obligation d’emploi, et de développer le dialogue social en faveur de l’emploi des personnes handicapées.

Les priorités portent sur :

  • Des actions ciblées de promotion de l’emploi des personnes handicapées, et de mobilisation des TPE/PME comme des entreprises concernées par des accords/ conventions
  • La diffusion de ressources utiles sur chacune des réponses à l’obligation d’emploi et mutualisent les outils de communication et de sensibilisation existants
  • L'articulation avec le Handi-Pacte pour l’emploi des personnes handicapées dans les trois fonctions publiques

 

Axe 4 : Prévenir la désinsertion professionnelle et favoriser le maintien en emploi

Il s’agit sur cet axe de favoriser les coopérations entre acteurs du maintien à toutes les étapes du processus, de la détection des situations à leur prise en charge -  y compris en cas d’échec du maintien, lorsqu’il s’agit d’anticiper la reconversion professionnelle.

Les orientations prioritaires sont :

  • Faciliter la mobilisation précoce des outils et leviers du reclassement professionnel ;
  • Améliorer la connaissance mutuelle des acteurs du maintien, leur coordination et l’articulation des offres de services ;
  • Promouvoir la thématique du maintien et de la prévention de la désinsertion professionnelle auprès de l’ensemble des acteurs de l’entreprise.

 

Axe 5 : Observer, informer, valoriser

L’axe 5 est un axe transversal pour analyser dans la durée la situation de l’emploi des personnes handicapées, et de rendre compte de l’action collective avec :

  • La définition d’indicateurs partagés et actualisés régulièrement sur les grandes thématiques du PRITH;
  • L’organisation de d’une information des acteurs et de leurs réseaux, notamment sur les ressources à leur disposition ;
  • La mise en place une communication adaptée.

Un plan détaillé, ajusté annuellement, qui définit le périmètre et les conditions de la mise en œuvre des actions, décline de manière opérationnelle les 5 axes du PRITH.